Quelle sorte de colibri êtes-vous ?

 

 

Un gigantesque incendie ravage la forêt. Les animaux assistent impuissants à la progression inexorable des flammes. Seul un minuscule colibri s’active. Il plonge dans la rivière, recueille une goutte d’eau dans son bec, va la jeter sur le brasier et recommence.


 « Colibri, tu sais que tu ne peux rien tout seul contre cet incendie, tu sais que la goutte que tu jettes dans les flammes n’a aucune chance de l’éteindre ? » lui disent les animaux de la forêt.

 

« Je le sais », répond le colibri, « mais je fais ma part ».

 

 

 

Avoir le sentiment d’être isolé dans ses actions peut être si décourageant… Pour autant, comment s’y soustraire lorsque la conscience s’impose à nous ? Pouvons-nous réellement refuser de voir si ce n’est un incendie, du moins les départs de feu de notre société ?

A peine un écho de « reprise économique » nous arrive-t-il, que nous apprenons le retour des travers et des excès qui ont fait le lit de la fameuse crise actuelle. Salaires des dirigeants dans les banques, bonus des traders, subprimes, folie de la bourse… Pourquoi les mêmes causes ne produiraient-elles pas les mêmes effets ? C’est ce qui se passera immanquablement, sauf si nous nous activons pour changer le monde concrètement.

 

Alors, quel genre de colibri êtes-vous ?

 

Le colibri écolo qui isole mieux son habitation ou se chauffe aux énergies renouvelables, qui refuse d’acheter les produits suremballés ou privilégie les productions locales ? Qui utilise les transports en commun, son vélo ou ses rollers plutôt que sa voiture, dès qu’il le peut ?

 

Le colibri économique, qui choisit de faire une croix sur des intérêts financiers alléchants pour ne pas cautionner les systèmes bancaires et boursiers qui ont généré la crise et dont finalement, ils ne souffrent que peu ?

 

Le colibri en Santé, qui fait du sport, consomme des brocolis et des épices méditerranéennes plutôt que de la chimie en petites gélules ?

 

Le colibri social, qui prodigue son aide à des associations caritatives ou donne du temps à d’autres qui en ont besoin ?

 

Le colibri du bien-être, qui a remplacé le « plus » par le « mieux », et intégré que la « sobriété heureuse » était une belle alternative pour nos sociétés, parce que la croissance perpétuelle n’est ni tenable, ni indispensable à l’homme ?

 

Le colibri consommateur intelligent, qui a compris que les politiciens ayant perdu la plus grande partie de leur puissance au profit du pouvoir économique, notre acte le plus proche du vote d’antan est notre manière de consommer… Et qui choisit donc de le faire en fonction de ses valeurs ? (1)

 

Et si vous ne l’êtes pas encore… Quel genre de colibri allez-vous devenir ?

 

Je suis toujours sidéré par l’âpreté au gain, la soif du « toujours plus », l’égoïsme et la jalousie, l’aveuglement.

Mais en même temps, il m’est donné de côtoyer depuis quelque temps des hommes et des femmes qui avancent d’autres idées, des sortes de laboratoires pour un monde meilleur. Bien sûr, les cyniques et les ricaneurs qualifieront d’utopie « post soixante-huitarde » ou « new age » ce que je considère (et vous aussi je l’espère) comme une absolue nécessité : réinventer la société, ré-enchanter le monde.

Le communisme nous donnait l’illusion que nous vivions dans le meilleur des systèmes, nous savons à présent que c’était simplement « le moins mauvais ». Mais le système le moins mauvais est aujourd’hui le plus dangereux pour la terre qui le porte, pour les humains qui l’ont inventé.

 

Ainsi, parce que seules nos actions ont une portée, de nouvelles communautés humaines et humanistes pensent, s’investissent, écrivent, créent, testent, transmettent…

J’adore l’ébullition créative de mes amis de Taovillage (2). Ils nous font prendre conscience que seule la véritable coopération amène de grands résultats, que ce soit dans une entreprise, dans une famille ou dans la société. Et que la qualité essentielle du leader est l’exemplarité : le seul fait d’incarner ses valeurs par son comportement est source d’inspiration pour autrui.

J’aime l’investissement de l’Association Colibris (3) dont j’ai emprunté le nom et la jolie métaphore.

 

 

 « Colibri, tu sais que tu ne peux rien tout seul contre cet incendie, tu sais que la goutte que tu jettes dans les flammes n’a aucune chance de l’éteindre ? » lui disent les animaux de la forêt.

 

« Je le sais », répond le colibri, « mais je fais ma part ».

 

 

Ce que ne dit pas l’histoire, c’est que les autres animaux de la forêt emboîtant le pas à notre petit colibri, de désespérée sa quête devient réalisable. Pas facile, mais réalisable.

 

Colibri de la plume, j’ignore si cette lettre aura la moindre portée mais « je fais ma part ». Si vous l’avez lue jusqu’ici, je suppose que vous êtes en phase avec mes valeurs et je vous invite à la diffuser autour de vous, au maximum.

 

De même, je me propose de vous offrir en pdf mon roman paru il y a un an, « Et si j’y croyais ? », qui connaît son petit succès grâce à ses lecteurs. Il vous suffira de cliquer ici en me précisant votre demande : recevoir "Et si j'y croyais ?" en pdf

Ma seule demande : que vous le transmettiez, le partagiez autour de vous.

Bien sûr, l’ouvrage papier continuera sa vie "normale". 

 

 

 

(1)   Les valeurs, dans le sens « ce qui est vraiment important pour nous », c’est tout simplement ce qu’il y a de plus puissant chez l’être humain. Ce qui fait qu’une personne puisse être plus motivée à l’idée de faire la grève de la faim qu’à celle de manger dans le meilleur restaurant du pays. Ce qui fait que vous pourriez sans doute donner votre vie pour les êtres qui vous sont chers.

(2)  Taovillage : le jeu du Tao, un jeu magnifique pour l’évolution personnelle, une ressource énorme. Vient de sortir un superbe second ouvrage : « le tao de la santé » (Albin Michel) www.taovillage.com

(3)   Association colibris – Mouvement pour la Terre et l’Humanisme :

http://www.colibris-lemouvement.org/

 

(PS) C’est drôle : je me rends compte qu’au moment où j’écrivais, un air tournait dans ma tête. Il s’agit d’une chanson de Yannick Noah :

« Puisqu’il faut changer les choses… aux arbres citoyens !

Il est grand temps qu’on propose… un monde pour demain ! »

 

 

Prochaine lettre : une petite réflexion personnelle avant Noël… (mi décembre)

 

Télécharger la lettre "Quelle sorte de colibri êtes-vous ?"
Lettre 2009 11 - Quelle sorte de colibri
Document Adobe Acrobat 34.1 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 13
  • #1

    bernard valdenaire (mercredi, 02 décembre 2009)

    J'aime beaucoup. De plus je suis déjà persuadé que le changement commence d'abord par se changer, de se mettre en mouvement même si je sais pas totalement vers où.

  • #2

    martine maquin (mercredi, 02 décembre 2009 17:18)

    bonjour Fabien
    dans un monde de vautour l'image du colibri est bien choisie ! je connais déjà plein de colibris ecolo, social voir même qui font les 2 ou 3 ...l'union fait la force, petit mais têtu...doucement mais surement on va faire changer les choses ! je t'embrasse

  • #3

    LarueGourmande (jeudi, 03 décembre 2009 09:35)

    Bonjour Fabien,
    Je veux croire que le colibri est une espèce en plein développement !
    Je suis un colibri en quête de connaissances, de vérité, de liberté. Le mode de consommation actuel est comme une cage. Si nous n’en sortons pas, nos ailes vont s’atrophier, nous allons perdre nos plumes... Il y a toujours un moment où quelqu’un ouvre la porte de la cage, c’est un choix qui s’offre à nous, sortir/rester ! Prendre les graines que l’on nous donne ou les trouver par nous-mêmes ? Etre responsable de ses actes!Et peu importe vers où nous ménera le mouvement, c'est le chemin qui nous y conduit qui est important, c'est l'instant présent ! Merci
    Bien à toi,

  • #4

    C2 (jeudi, 03 décembre 2009 12:52)

    Merci Fabien pour cette petite histoire, support à réflexion sur notre rôle individuel dans cette société qui a perdu le sens de l'Essentiel: la dignité de l'Humain et le respect de la Vie.
    Aligner nos actes sur nos valeurs personnelles, voilà la voie à suivre. Humblement, avec persévérance, dans l'ouverture au monde.
    Le colibri, avec ses faibles moyens, est un guerrier pacifique. Il montre l'exemple dans l'action. Même si son geste semble bien dérisoire, il ne baisse pas les bras et revendique sa singularité. Et son comportement suscite interrogations, éventuellement prises de consciences, et, parfois, adhésion.
    La résignation, la passivité, le découragement, la fuite affolée vers un hypothétique refuge, l'attente de l'homme providentiel sont les pires réponses individuelles pour laisser l'incendie se développer.
    Ayons l'audace de se dire "Et si j'y croyais" et de bouger dans la mesure de nos moyens, qui s'avèrent souvent bien plus efficaces qu'on ne pouvait l'imaginer... Il suffit d'essayer et d'observer comment le monde réagit à notre action.
    Namaste.

  • #5

    Lolochka (jeudi, 03 décembre 2009)

    C'est une belle histoire et une jolie métaphore de la condition humaine, moi je suis un colibri qui y crois parce que je n'ai rien à perdre et que nous n'avons pas le choix, il n'y a rien d'autre à faire que d'apporter sa goutte d'eau.
    Salut Fabien bientôt en France on aimera peut-être mieux les artistes vivants que morts !

  • #6

    écureuil (vendredi, 04 décembre 2009 11:43)

    J'ai beaucoup apprécié la lettre. C'est réconfortant de se dire que je ne suis pas seule à avoir ces pensées et à essayer de les traduire dans mes actes, ma vie de tous les jours. Ma devise : "c'est avec des gouttes d'eau que l'on remplit un vase" rejoint votre fable du colibri.

  • #7

    Philippe Lafleur (samedi, 05 décembre 2009 22:12)

    Aujourd'hui RV à Lyon pour un départ en bus. 2 solutions pour y aller - la plus simple, la voiture 50 km x 2 = 5 L de gas-oil. J'ai pris le vélo, le train, le vélo, le bus qui m'a ramené ce soir à l'aitre de Roussillon pour finir en vélo. Il n'y a plus qu'à faire la même chose tous les jours pour aller au travail ... 25 km; pas si facile de battre des ailes aussi vite que le colibri.

  • #8

    Littorine (jeudi, 10 décembre 2009 19:47)

    Merci pour cette réflexion...Ce petit Colibri est très attirant de part sa persévérance à être.Bonne soirée

  • #9

    Catherine Ceypek (samedi, 12 décembre 2009 17:20)

    L'histoire du petit colibri m'a beaucoup touchée car l'attitude de l'oiseau correspond à ce que je crois : chacun est responsable et se doit d'assumer sa responsabilité.
    Je suis reconnaissante au colibri de l'assumer.
    Attention toutefois à ne pas en faire un héros.
    Pourquoi ? Parce que tous, nous voulons ressembler au colibri et nous savons bien que nous ne sommes pas des héros. Donc, soyons admiratifs, car ce jour là, à cette heure là, le colibri a réussi à être quelqu'un de bien.
    Tous, nous aurons notre heure "colibri".
    Je souhaite à tout le monde de ne pas la rater, car le sourire, le geste, l'amitié, si ils ne changent pas le monde, changeront la vie de quelqu'un. Et ensuite, ce quelqu'un heureux pourra lui même sourie.
    Et peut être que le monde sera changé, et peut être que le colibri... est bien un héros !

  • #10

    Dufresnoy (vendredi, 18 décembre 2009 13:48)

    Merci d'avoir transcrit une bonne partie de cette lettre sur mon hub Viadéo (pour ceux qui en sont membres) "S'UNIR pour RÉUSSIR : Créer son entreprise en PILOTAGE" http://www.viadeo.com/hu03/002hl5k33gvhpvl/s-unir-pour-reussir-creer-son-entreprise-en-pilotage

    Françoise Dufresnoy

  • #11

    samantha (mercredi, 09 juin 2010 00:02)

    jaime telement les colibri. sa vole vraiment vite

  • #12

    Didier Fossey (samedi, 22 janvier 2011 22:44)

    Si chacun d'entre nous fait son colibri, fait sa part, les choses peuvent changer. N'oublions pas que nous ne léguons pas la terre à nos enfants, nous leur empruntons. Essayons de leur rendre dans l'état où nous aurions aimé la trouver.

  • #13

    Hélène Métamorphose (mardi, 19 février 2013 11:23)

    Bonjour, Heureuse de recevoir votre lettre positive, et de voir l'évolution de votre carrière, cela me conforte dans mes spécialités conscience, congruence, et psychologie positive, et je vous que vous avez tisser aussi avec les Colibris, oui chacun fait sa part... Cocréons nos demains ensemble ! Tres sincèrement, Hélène "jardinière de l'essentiel" http://2doc.net/4xxe0

1 Valable pour les livraisons dans le pays suivant : France. Plus d'infos sur les délais de livraison dans d'autres pays ici : Conditions de livraison et de paiement

Un site réalisé par www.skiptojimdo.com