Amis américains, ne destituez pas trop vite M. TRUMP !

Il y avait, dans un village, un homme très pauvre qui avait un très beau cheval. Le cheval était si beau que les seigneurs du château voulaient le lui acheter, mais il refusait toujours. «Pour moi ce cheval n'est pas un animal, c'est un ami. Comment voulez-vous vendre un ami ?» demandait-il.
Un matin, il se rend à l'étable et le cheval n'est plus là .Tous les villageois lui disent : «On te l'avait bien dit ! Tu aurais mieux fait  de le vendre. Maintenant, on te l'a volé... quelle malchance !» Le vieil homme répond «Chance, malchance, qui peut le dire ?» Tout le monde se moque de lui. 

Mais 15 jours plus tard, le cheval revient, avec toute une horde de chevaux sauvages. Il s'était échappé, avait séduit une belle jument et rentrait avec le reste de la horde. «Quelle chance !» disent les villageois.
Le vieil homme et son fils se mettent au dressage des chevaux sauvages. Mais une semaine plus tard, son fils se casse une jambe à l'entraînement ». Quelle malchance !» disent ses amis. «Comment vas-tu faire, toi qui es déjà si pauvre, si ton fils, ton seul support, ne peut plus t'aider !» Le vieil homme répond «Chance, malchance, qui peut le dire ?»
Quelque temps plus tard, l'armée du seigneur du pays arrive dans le village, et enrôle de force tous les jeunes gens disponibles. Tous, sauf... le fils du vieil homme, qui a sa jambe cassée. « Quelle chance tu as, tous nos enfants sont partis à la guerre, et toi tu es le seul à garder avec toi ton fils. Les nôtres vont peut-être se faire tuer...»
Le vieil homme répond : «Chance, malchance, qui peut le dire ?»

Tous ou presque, nous avons été effrayés par l’élection de Donald Trump à la tête du pays – pour l’instant – le plus puissant de la planète. Il faut reconnaître qu’il y a de quoi ! Mais regardons d’un peu plus près ce qui passe, depuis sa décision de sortir les USA des accords de Paris : à travers tout le territoire américain, fleurissent les engagements. Des états puissants comme des pays (New York ou la Californie, 6è PIB du monde, égal à celui de la France), des villes, des organisations, font un immense bras d’honneur à leur « Président » et disent "nous allons respecter l’engagement que vous bafouez, nous n’avons pas besoin de vous pour cela, et vous ne pourrez pas nous en empêcher." Cerise sur le gâteau, maintenant qu’ils ne sont plus gênés par l’état fédéral, certains demandent à revoir les accords… à la hausse ! 
Alors de grâce, ne destituez pas M. Trump trop vite ! Laissez lui le temps de continuer son oeuvre dans tous les secteurs !
Chance, malchance, qui peut le dire ?

Lorsque j’ajoute à cela l’explosion, en France, du clivage préhistorique « gauche / droite », me vient un grand sourire. Parce qu’il y a urgence, il est temps de parler vrai : droite, gauche, quelle différence ? Toujours le même dieu : la croissance. La même religion : la consommation !
Et si la nouvelle ligne de clivage se situait entre ceux qui veulent à tout prix maintenir le système qui a amené l’humanité au pied du mur et créé la possibilité de son autodestruction, et de l’autre, ceux qui oeuvrent pour construire une nouvelle société basée sur l’essentiel, à savoir la protection du Vivant sous toutes ses formes ? 

Et si, aux Etats-Unis comme en France, ces phénomènes n'étaient que les symptômes d'un phénomène plus profond : notre sortie de l’infantilisation politique ? Et si le citoyen était en train de se responsabiliser ? Je me délecte des "révolutions douces" que j'ai l'impression d'observer. 
Chance, malchance, qui peut le dire… 

 

L'art a sans doute un rôle particulier à jouer dans cette transition majeure : celui de contribuer à la création d'une vision - la vision d'un avenir désirable... et durable, celui-là ! Je suis touché que de plus en plus d'artistes s'engagent dans ce sens ; c'est le propos de mon petit film "le monde avance". 
Parmi eux, la chanteuse ZAZ met depuis des mois son énergie au service du premier "Crussol Festival", qui aura lieu les 8 et 9 juillet. Un "village citoyen" la journée et le soir, des concerts formidables de chanteurs engagés ! On sera à ses côtés, avec ma pièce de théâtre "des semences et des hommes", une conférence et des ateliers de découverte du codéveloppement.
Chapeau bas, Zaz, Olivier et toute votre équipe ! 

Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    Bernard Marchal (vendredi, 23 juin 2017 23:46)

    superbe!

  • #2

    Michèle Couty (samedi, 24 juin 2017 00:09)

    Oui superbe juste réconfortant!

  • #3

    Anne-Laure (samedi, 24 juin 2017 06:50)

    Superbe ! Merci Fabien.

  • #4

    CHABERT Catherine (samedi, 24 juin 2017 08:34)

    Il ne s'appelerait pas PANGLOSS, votre personnage ?
    Alors Liebnitz ou Voltaire ?

  • #5

    Gerald (samedi, 24 juin 2017 09:44)

    200% avec toi (croissance positive pour une fois) �

  • #6

    Marotin (samedi, 24 juin 2017 11:47)

    Oui, merci à tous celles et ceux qui se mettent en route pour faire leur part de colibris, ils ouvrent peu à peu la voie de la nouvelle conscience qu'il nous faut retrouver, et cela dans tous les domaines, chacun de sa position de son niveau , il nous faut comprendre qu' individuellement ,nous pouvons apporter une pierre à l'édifice du monde de demain!!
    Un grand merci.

  • #7

    Vincent (samedi, 24 juin 2017 12:23)

    Merci Fabien! On oublie bien trop souvent que l'on renforce ce à quoi on s'oppose!!! Ce qui nous incite à la plus grande prudence quant à nos jugements que nous ne devrions d'ailleurs pas avoir...! :-)

  • #8

    Babinet (samedi, 24 juin 2017 18:33)

    Hum ... pourtant le conte le dit bien ... les villageois ne sont jamais responsables, ils se tournent vers le sage pour tenter de trouver réponse à leurs questions. Simplement le sage n'est pas toujours celui que je crois.

  • #9

    Clement (dimanche, 09 juillet 2017 21:43)

    Magnifique lettre, juste et vraie, frappée au sceau du bon sens
    Merci

1 Valable pour les livraisons dans le pays suivant : France. Plus d'infos sur les délais de livraison dans d'autres pays ici : Conditions de livraison et de paiement

Un site réalisé par www.skiptojimdo.com