Ma lettre positive

 

Si vous souhaitez télécharger une lettre en pdf, pour plus de confort :

cliquez sur "lire la suite", puis rendez-vous en bas de page.

 

Lire l'intégralité de ma dernière lettre positive

 

M'inscrire pour recevoir automatiquement la lettre chaque mois  

 

Accéder aux lettres positives par thème

ven.

23

juin

2017

Amis américains, ne destituez pas trop vite M. TRUMP !

Il y avait, dans un village, un homme très pauvre qui avait un très beau cheval. Le cheval était si beau que les seigneurs du château voulaient le lui acheter, mais il refusait toujours. «Pour moi ce cheval n'est pas un animal, c'est un ami. Comment voulez-vous vendre un ami ?» demandait-il.
Un matin, il se rend à l'étable et le cheval n'est plus là .Tous les villageois lui disent : «On te l'avait bien dit ! Tu aurais mieux fait  de le vendre. Maintenant, on te l'a volé... quelle malchance !» Le vieil homme répond «Chance, malchance, qui peut le dire ?» Tout le monde se moque de lui. 

Lire la suite 8 commentaires

sam.

10

janv.

2015

Quelques barbares nous ont reconnectés à nos valeurs

Discussion amicale, hier soir.

« - C : A mon avis, Cabu, Wolinski et les autres ne savaient pas quels risques ils encouraient : sinon, se seraient-ils exprimés comme ils le faisaient ? 

- Moi : Je suis persuadé que oui, puisqu’ils étaient déjà sous haute protection…

- Tu penses vraiment ?

Lire la suite 0 commentaires

ven.

01

nov.

2013

G1000 : un grand pas vers la démocratie participative

Dans notre vie, tout change à une vitesse incroyable. Pourtant, on dirait que la politique se pratique toujours de la même manière depuis Napoléon ! Concrètement, qu’est devenu le pouvoir réel des politiciens, depuis que la finance décide de la marche du monde et a inféodé ses dirigeants nationaux ? Etant en démocratie représentative, nous sommes censés être représentés par ceux que nous avons élus. La question est donc : « ces personnes nous représentent-elles vraiment ? ».  

Lire la suite 1 commentaires

dim.

15

sept.

2013

Salut Albert !

Aux alentours de 2003, j’étais en train de quitter mon dernier job salarié, et me lançais dans ma nouvelle activité de coach professionnel.

 

Au cours d’une « soirée d’exception », j’eus la chance d’entendre Albert Jacquard en conférence. Il n’était déjà plus très vert, mais son esprit demeurait vif, et ses mots, clairs. Il déroula « son utopie », titre du livre qui trône encore dans ma bibliothèque. A l’écouter, puis à le lire, moi qui tenais d’une main ma nouvelle vie, tout en gardant l’autre accrochée à l’ancienne, je pensai : « sympathique… mais il va un peu loin, le papy ! ». Notamment au sujet de l’éducation – ne voulait-il pas purement et simplement éradiquer les échelles de notation des élèves -,  je jugeai son utopie irréaliste. L’âge lui avait-il fait perdre le sens commun ?

Lire la suite 4 commentaires

sam.

13

avril

2013

Pour une insurrection du bonheur !

Le paradoxe est à la hauteur de la période que nous vivons : jamais l’idée de la quête du bonheur n’aura été aussi présente dans l’esprit collectif, aussi médiatisée, jusqu’à l’excès ; et pourtant, jamais peut-être, la société n’aura créé un système aussi propice à nous en tenir à distance, de ce bonheur.

 

Trois clés

Depuis la nuit des temps, philosophes, guides spirituels et autres sages de la vie humaine, qu’ils fussent retirés en méditation, connus du monde entier ou seulement du quartier qui entourait leur banc à l’ombre d’un tilleul, nous ont légué un riche héritage dans lequel je puise ceci : le chemin du bonheur est jalonné de trois fondamentaux, aussi incontournables l’un que l’autre. 

Lire la suite 7 commentaires

ven.

15

févr.

2013

L'optimisme : une valeur écologique ?

Vous connaissez sans doute les Colibris, "Mouvement pour la Terre et l'Humanisme", créé par Pierre Rabhi ? 

Je suis très heureux qu'ils m'aient proposé d'écrire pour eux des chroniques, dont voici la première représentante.

Elle sera prochainement en ligne sur le Webzine des Colibris 

Lire la suite 0 commentaires

sam.

22

sept.

2012

Coopérer pour changer - septembre 2012

Coopérer pour changer, telle est la devise du mouvement des Colibris (1), que je reprends à mon compte.

Dans le chaos apparent du monde, des certitudes émergent : tous ou presque, nous aspirons à une vie ré-enchantée. Malaise des employés, malaise des cadres et des dirigeants, malaise des citoyens, malaise de la classe politique, malaise des agriculteurs… nous avons de plus en plus l’impression de tourner comme des hamsters en cage, sans comprendre pourquoi.

C’est ce qu’on appelle le non-sens, l’absence de sens. Rien de pire pour l’humain, qui au contraire des animaux, a besoin de comprendre le sens de ce qu’il fait. 

Lire la suite 2 commentaires

dim.

18

mars

2012

Le programme électoral - mars 2012

Comme vous avez sous les yeux ma dernière lettre positive avant que je ne consacre mon énergie d’écriture à mon prochain roman, j’ai écrit une Nouvelle, rien que pour vous : « le programme électoral ». A découvrir plus loin.

 

Dans mon actualité, le théâtre : ma pièce To green or not to green vient d’être publiée intégralement. Et filmée, lors de sa représentation lyonnaise. Pour en savoir plus (et voir des extraits vidéo), c’est ici.

Le petit manifeste du rebelle engagé fonctionne très correctement, comme les conférences que j’ai données sur ce thème. Si vous l’avez lu, ce serait super sympa de poster un commentaire sur un site en ligne : vente (Amazon, Decitre, Fnac…) ou lecture (Babelio…)

 

J’aime bien, en ce moment…

« Tous candidats » : la campagne de sensibilisation de Colibris, mouvement pour la terre et l’humanisme – une invitation à incarner la fameuse pensée : « Deviens le changement que tu veux pour le monde » (Gandhi). http://www.touscandidats2012.fr/ 

Lire la suite 4 commentaires

jeu.

19

janv.

2012

L'andouillette de Troyes

En fin de semaine dernière, la France a perdu son fameux Triple A.

-          C’était couru d’avance, Raymond… un vendredi 13 !

-          Mais avec quoi tu viens, tu sais bien que je ne suis pas superstitieux : ça porte malheur !

 

Puisque c’était un « trésor national », selon l'économiste Alain Minc (été 2011), c’est à présent une catastrophe nationale, commentée jusqu’au marché de Troyes que je traversai ce samedi matin, sur le chemin de la gare. Je m’émus devant la mine déconfite de la charcutière, connue pour attirer le chaland tant pour sa bonne humeur contagieuse, que pour ses produits.

-          Eh bien, mère Gilbert, que vous arrive-t-il ?

-          C’est cette dégradation, voyons… la perte d’un « A » pour toute la France… T’imagines ? C’est une catastrophe, pour nous !

-          Comment ça, mère Gilbert ? Vous empruntez de l’argent sur les marchés mondiaux, aux halles de Troyes ?

-          Mais non, voyons… qu’est-ce que tu racontes, mon pauvre Fabien, j’te parle pas d’argent !

-          Ah ?

-          Evidemment… c’est l’andouillette, qui m’inquiète !

-          « L’andouillette qui m’inquiète »… C’est le refrain d’une chanson locale, ou vous êtes sérieuse ?

Lire la suite 5 commentaires

mar.

13

déc.

2011

Sortir du mensonge et trouver ses propres voies (1)

S’il est une croyance qui domine le monde occidental depuis plusieurs décennies, peut-être plusieurs siècles, c’est bien la suivante :

La richesse, la possession, la matérialité, seraient génératrices de bonheur.

Tout montre, aujourd’hui, qu’il s’agit d’un mensonge, d’une sorte d’hallucination collective.

 

Pourquoi l’argent ne fait pas le bonheur, sur un plan individuel

 

Il est évident qu’il est plus facile de nous sentir bien, si nous savons que nous aurons un toit pour dormir et de quoi manger demain, ainsi que les jours qui suivront : ceci correspond aux besoins élémentaires, physiologiques. Il est naturel de chercher à les combler et pour ce faire, nous avons besoin d’argent, valeur d’échange universelle.

Mais une fois dépassé ce stade, ce qui est le cas (de loin !) pour la majeure partie de la population des pays occidentaux, l’accroissement de richesse ne génère pas de bonheur.

Lire la suite 3 commentaires

jeu.

13

oct.

2011

L'heure est grave... soyons optimistes !

L’heure est grave, soyons optimistes : voici qui résume bien ma pensée.

 

Un système économique mondial en bout de souffle, des déséquilibres qui se creusent, une planète qui s’épuise : jusqu’où ira le système dans lequel nous vivons ? A mon avis, pas beaucoup plus loin, sous sa forme actuelle.

Pour autant, à quoi bon tomber dans la sinistrose ambiante, mortifère et paralysante, quand il y a tant à faire, tant à inventer ?

Quand, finalement, des portes s’ouvrent…

 

A quoi bon nous "indigner", si nous ne commençons pas par incarner, nous-mêmes, ce en quoi nous croyons ? Y a-t-il une autre issue ?

 

Telle est l’idée qui a guidé ma plume, dans des styles qu’a priori, vous ne me connaissiez pas jusqu’à présent. Le premier résultat sera dans les librairies la semaine prochaine :

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

févr.

2011

Notre société : une obsolescence programmée ?

A grande vitesse, défilent les paysages derrière la vitre : je pars pour Bruxelles. Un voyage que j’apprécie particulièrement, d’habitude. Mais aujourd’hui, ce n’est pas d’habitude.


J’aime ce pays et ses habitants. J’aime l’activité qui m’y appelle : je me rends à la Foire du Livre. Je vais y dédicacer quelques bouquins, être interviewé sur place par un magazine féminin en vue : bref, « me la péter », comme disent les djeun’s. Recevoir des « signes de reconnaissance », comme disent les psys et les coachs.


Un coup d’œil aux agendas de signatures : en même temps que moi, Eric-Emmanuel Schmitt. Le plus Belge des Lyonnais, tellement qu’il est devenu vraiment Belge, comme si le concept de nationalité revêtait encore le moindre sens, en 2011… 

Lire la suite 18 commentaires

dim.

28

nov.

2010

Le bonheur de Jean-Jacques (nouvelle)

Le bonheur de Jean-Jacques.pdf
Document Adobe Acrobat 424.4 KB
Lire la suite 4 commentaires

lun.

06

sept.

2010

La Vie, la mort... Carpe diem !

Imaginez. C’est le dimanche 29 août au soir, quelques jours avant la rentrée des classes, et la reprise du travail pour beaucoup d’entre nous.

 

Imaginez… Vous prenez un chouette repas du soir en famille, tous assis autour d’une table ronde. Le soir décline, l’atmosphère de fin d’été est très agréable. Il est 20h30. Le rizotto est vraiment très bon, vous vous resservez. Vous reprenez aussi un verre de vin, du Rioja espagnol. Un peu fort en goût, mais de bonne tenue avec le plat.

 

Il va bientôt être l’heure de coucher les enfants : dans quelques jours, c’est la rentrée des classes. C’est important de leur redonner un semblant de rythme, mais il est tellement agréable, aussi, de retenir l’été… Rien ne semble pouvoir ternir ce moment, comme dans une harmonie parfaite, comme un concerto de Chopin à la Roque d’Anthéron.

 

20h45 : subitement, un violent pincement au front. 

Lire la suite 8 commentaires

mer.

02

juin

2010

Le bonheur : psychologie positive ou hasard ?

« Il n’y a pas de chemin vers le bonheur, c’est le bonheur qui est le chemin »

Le Bouddha

 

Depuis quelque temps, fleurissent les revues traitant de la question du bonheur. Il ne se trouve probablement pas un hebdomadaire qui n’en ait fait sa une, quand bien même le sujet soit aux antipodes de sa ligne éditoriale. Les magazines scientifiques n’y font pas exception, le dernier en date étant « science et avenir », qui arbore en couverture de son numéro de juin : « ce que la science nous apprend du bonheur ».

 

C’est incontestable, le sujet est « tendance ». Appel au secours dans une ambiance globale de stress sur fond de crise ? Véritable aspiration sociétale au « mieux » plutôt qu’au « plus » ? L’avenir le dira.

Pour l’heure, je vous propose de musarder avec une interrogation récurrente, une interpellation de penseur « à la française ». 


Lire la suite 4 commentaires

dim.

21

mars

2010

"Vous vous êtes fait b..... !"

De la question du don

 

« Vous vous êtes fait b….. » me dit l’homme, confortablement installé dans le premier siège du train en partance pour Vitry-le-François. Je me dis qu’il est plutôt bien habillé, qu’il pourrait s’exprimer autrement, mais à chacun ses références…

M’échappe bêtement « vous croyez ? », comme si j’avais un quelconque intérêt pour la suite.

« Bien sûr, ils sont là tous les jours ! » assène l’homme en haussant les épaules.

« Ah, s’ils sont là tous les jours… » pensé-je en m’asseyant à mon tour.

 

Quelques instants auparavant j’ai été abordé par une jeune femme, a priori indienne. Parlant à peine le français, elle m’a tendu une feuille de style « pétition », proposant de faire un don volontaire. Le thème : l’enfance défavorisée. Je lui ai demandé si elle avait une carte, elle m’a montré une douteuse photocopie dans une pochette plastique, je lui ai donné quelques euros. Sur ce, est arrivé le contrôleur qui l’a jetée comme une malpropre, dans la mesure où elle n’avait rien à faire sur le quai, sans billet.

 

« Je me suis fait b….. ». Pourquoi pas. Sûrement.

Je sens bien la petite pointe d’amour-propre faire son apparition. Et si je retournais voir la jeune femme ?

Lire la suite 11 commentaires

dim.

21

févr.

2010

Vous reprendrez bien un peu de krach ?

Des bienfaits de la crise économique...

 

A peine quelques (légers) signes de reprise économique pointent-ils leur nez, que l’on nous annonce déjà la reconduction de certains comportements de l’autre temps…

 

Quel autre temps ? Mais si vous savez, avant… A l’époque où les véhicules américains à la consommation arrogante étaient les plus vendus au monde… Où parler d’écologie vous faisait passer au mieux pour un naïf, au pire pour un dangereux révolutionnaire anticapitaliste… Celle où les économistes libéraux estimaient qu’il fallait laisser le marché s’autoréguler naturellement… Où tout cadre moyen avait les yeux rivés sur les cours de la bourse en imaginant qu’elle monterait toujours… Tout simplement l’époque, pas si lointaine, où nous étions persuadés qu’une banque ne pouvait pas faire faillite ! Et un pays comme l’Islande, encore moins…

Lire la suite 3 commentaires

mar.

26

janv.

2010

"L'homme qui ouvrit les yeux" : nouvel ouvrage

Chers lecteurs,

 

Tout d’abord, le mois de janvier n’étant pas achevé, permettez-moi de vous souhaiter une excellente année : que 2010 voie se concrétiser ce qui vous tient le plus à cœur…

 

Je ne vous propose pas vraiment de « lettre positive » ce mois-ci, mais vous communique avec grand plaisir un des éléments qui marqueront pour moi cette année : voici en exclusivité un échantillon de mon nouveau livre : « l’homme qui ouvrit les yeux », à paraître au printemps 2010.

 

Un ouvrage original, construit en deux parties :

 

 

Première partie : le roman

 

Julien n’est pas un héros, c’est un être humain comme vous et moi avec ses rêves, ses difficultés quotidiennes et ses doutes. Théoriquement tout va bien pour lui : il a une femme qui l’aime, deux enfants, un bon travail, une belle maison, une piscine...

Tout va bien, mais…

C’est de ce « mais » que part le roman. Sophie est-elle bien la femme avec qui Julien souhaite passer le reste de sa vie ? Son métier lui plaît-il vraiment ? Pourquoi son adolescente de fille semble-t-elle lui échapper depuis quelque temps ? Au fond, quelles sont les choses réellement importantes pour lui ?

Il va s’interroger et évoluer grâce à un accompagnement personnel. Le roman met en scène les techniques utilisées, ainsi que l’évolution d’une organisation grâce à une méthode de cohésion d’équipe, décrite pas à pas.

 

Lire la suite 7 commentaires

jeu.

17

déc.

2009

Et si en ce Noël...

Une fois n’est pas coutume, pour cette période de fin d’année je vous propose une lettre particulièrement courte.

Je vais m’appuyer sur une vidéo de quelques minutes, que j’avais visionnée il y a quelques mois et que vous connaissez peut-être. Comme elle ressemblait à une sorte de conte pour évoluer, je l’avais gardée bien au chaud dans un coin de ma tête… Pour la ressortir au bon moment…  

Si vous êtes actuellement connecté, je vous suggère donc de commencer par la regarder (ci-dessous), puis de revenir à ce texte. Si vous ne pouvez pas voir cette vidéo pour une raison ou pour une autre, vous en trouverez un résumé dans l’encadré ci-dessous :

Lire la suite 10 commentaires

mar.

01

déc.

2009

Quelle sorte de colibri êtes-vous ?

 

 

Un gigantesque incendie ravage la forêt. Les animaux assistent impuissants à la progression inexorable des flammes. Seul un minuscule colibri s’active. Il plonge dans la rivière, recueille une goutte d’eau dans son bec, va la jeter sur le brasier et recommence.


 « Colibri, tu sais que tu ne peux rien tout seul contre cet incendie, tu sais que la goutte que tu jettes dans les flammes n’a aucune chance de l’éteindre ? » lui disent les animaux de la forêt.

 

« Je le sais », répond le colibri, « mais je fais ma part ».

 

 

 

Avoir le sentiment d’être isolé dans ses actions peut être si décourageant… Pour autant, comment s’y soustraire lorsque la conscience s’impose à nous ? Pouvons-nous réellement refuser de voir si ce n’est un incendie, du moins les départs de feu de notre société ?

Lire la suite 13 commentaires

ven.

23

oct.

2009

A grippe... Moi ? (2/2)

Au sujet de la grippe dite « A » ou « H1N1 », que l’on peut avantageusement prononcer « hacheu-NEUNEU », en la circonstance.

 

J’ai déjà approché ce thème en septembre. Je ne comptais pas poursuivre, tant me répugne l’idée de sauter sur la mode médiatique, sauf pour en proposer un éclairage différent.

Je le fais pourtant aujourd’hui. Ma motivation réside moins dans le succès de ma précédente lettre (+ 40 % de lecteurs, merci !), que dans mon exaspération devant le traitement de ce sujet par la société dans laquelle nous vivons. Politiciens, médias et lobby pharmaceutique en tête.

Une fois n’est pas coutume, voici donc une lettre « coup de gueule ».

 

Comme je l’ai publié en septembre, tout le monde ou presque connaît aujourd’hui les soupçons que traîne le vaccin dont la campagne de propagande vient de débuter.

Lire la suite 3 commentaires

dim.

13

sept.

2009

A grippe... Moi ?

Pandémie, vaccins inefficaces, masques anti contamination, fermeture programmée des écoles et annulation des spectacles, complot de l’OMS et des laboratoires pharmaceutiques dans le but d’éradiquer une partie de la population mondiale… On aura tout entendu sur cette fameuse « grippe A » !

 

N’ayez crainte, mon but n’est pas d’apporter mon grain de sel aux polémiques en cours sur Internet ou ailleurs, mais de vous proposer une vision sans doute un peu différente de ce que vous pouvez en faire à titre personnel, quoi qu’il en soit.

 

Si vous avez lu ma lettre de mars, vous le savez : je suis totalement persuadé qu’ « on voit ce qu’on croit ».

Que croyions-nous il y a seulement deux mois à ce sujet ? Que nous nous apprêtions à faire face à une « pandémie » (hou, le vilain mot effrayant !), qui serait très souvent mortelle.

Lire la suite 11 commentaires

jeu.

30

juil.

2009

Tu pars où, cet été ?

-         Tu pars où, cet été ?

-         On ne part pas.

-         Vous avez des problèmes ?

-         Non.

-         Trop de travail ?

-         Non plus.

-         ???

-         On prend deux semaines de vacances, à la maison.

-         Ah…

 

J’écris ces lignes au beau milieu des vacances estivales, le 29 juillet pour être précis. C'est-à-dire le moment où les magasins de vêtements comptent les jours qui les séparent du mois de janvier, prochaine période de soldes. Celui où trouver une glacière dans un supermarché est devenu mission impossible (« nous n’avons plus d’articles de vacances à cette date, voyons Madame ! ») et où il est plus que temps d’acheter les fournitures scolaires de la rentrée : si vous attendez fin août vous risquez de trouver en tête de gondole… Les déguisements d’Halloween !

 

Mais c’est aussi et surtout le moment où l’hexagone s’enfonce dans la torpeur. Y a-t-il seulement un pays au monde qui connaisse une telle période annuelle ?

Lire la suite 14 commentaires

jeu.

25

juin

2009

La Psychologie Positive

D’aucuns trouveront certainement l’expression antinomique, tant la pensée freudienne a marqué la pratique et même l’image de la psychologie occidentale. Pour le géniteur de la psychanalyse, l’inconscient n’était-il pas une poubelle psychique, le salut passant nécessairement par une longue et douloureuse introspection ? Pas forcément positif, tout ça…

 

Mais si l’approche psychanalytique demeure généralement l’unique cadre de référence des formations universitaires et médicales en France (malheureusement bien en retard pour le coup), il existe aujourd’hui des approches différentes, souvent efficaces. Plusieurs d’entre elles trouvent d’ailleurs dans la psychanalyse une paternité directe.

 

Le terme de « Psychologie Positive » a été inventé par Martin Seligman à la fin du siècle dernier. Ce psychologue et professeur canadien a mis sur pied le « Positive Psychology Center », à l’université de Pennsylvanie. Depuis lors, de nombreux « psychologues optimistes » ont été formés sur d’autres campus américains (dont celui de Harvard !) et plus près de nous à Lyon, par le Docteur Jean Cottraux.

 

Qu’apporte de nouveau la Psychologie Positive ? Tout d’abord un angle d’attaque fort différent :

Lire la suite 9 commentaires

mer.

20

mai

2009

J'ai arrêté ! (nouvelle)

Je commence donc, Mademoiselle. Essayez de suivre dès la première fois, mes idées sont parfaitement rassemblées… mais si je devais recommencer, je n’y parviendrais peut-être pas …

 

***

 

A l’approche de la cinquantaine, une de mes amies m’avait bien dit un jour : « si tu es de moins en moins en forme, il y a forcément une raison… A mon avis, tu devrais arrêter ! Moi je l’ai fait et sincèrement, je me sens tellement mieux ! Ca parait tout bête, comme ça, vu de loin, mais franchement ça change la vie ! »

Modérément convaincu, j’avais répondu « peut-être… Pourquoi pas ? ». Mais à vrai dire il s’agissait simplement d’une idée en l’air, comme une résolution lancée avec des amis, la nuit du 31 décembre… Et puis n’exagérons rien, ce n’était qu’une simple habitude, un plaisir ; pas une dépendance…

 

Mais là, cinq ans plus tard, je sentis clairement que le besoin se faisait impérieux. Accélérations cardiaques, oppression des poumons, manque d’énergie chronique et surtout cette sensation d’angoisse, de plus en plus présente, et qui devenait intolérable… A présent, je DEVAIS arrêter, il en allait de ma vie !

J’avais toujours eu la sensation de pouvoir tout maîtriser, d’être clairement capable de dominer mon corps et mon esprit. Après avoir pris LA décision, j’étais donc persuadé que je m’en sortirais à la seule force de ma volonté. Il n’en fut rien et c’est ce que je voudrais vous conter ici, afin que mon expérience soit utile...

Lire la suite 4 commentaires

ven.

24

avril

2009

Qu'est-ce qu'elle m'a énervé !

Ou comment gérer ses émotions négatives…

 

Désir, plaisir, dégoût, haine, tristesse, fierté… Les émotions ont une importance capitale dans notre vie, que nous en soyons conscients ou non. Lorsque nous nous sentons mal à l’aise, si nous cherchons nous trouvons une émotion négative présente en nous. Et lorsque nous nous sentons bien, là aussi existe… une émotion positive.

Il est clair que je m’intéresse ici à la maîtrise des premières, considérant que les émotions positives sont très bien ainsi.

 

Souvent, à l’image du titre de cette lettre, nous pensons qu’existe un lien direct entre l’évènement extérieur et notre émotion. « Cela m’a rendue triste », « Il va me provoquer un ulcère » ou « elle m’a brisé le cœur »… (trop fort !) .

Et pourtant…

 

Lire la suite 10 commentaires

lun.

16

mars

2009

Je vois ce que je crois !

La paraphrase n’est hélas pas de moi, mais je l’ai totalement adoptée.

Je mesure néanmoins l’ampleur du sacrilège : proposer, inversée, la maxime de Saint Thomas si chère à mes compatriotes, pour la plupart élevés au biberon cartésien dès leur plus tendre enfance. Et pourtant…

 

Les femmes enceintes trouvent souvent qu’il y a plus de femmes enceintes : ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ? Et pourquoi lorsque nous avons une idée que nous trouvons originale, sommes-nous souvent surpris de constater que d’autres personnes l’ont eue également, ou encore pourquoi « quand ça commence à aller mal dans une journée, alors tout continue de travers ! »

Lire la suite 0 commentaires

ven.

13

févr.

2009

Ecoutez d'où mon espoir vient... (2)

En janvier, je vous proposais le premier volet de cette réflexion. En substance, elle suggérait une autre vision de la fameuse « crise » que nous traversons tous, actuellement. Et se clôturait avec le postulat qu’une urgence se fait jour : le besoin de remplacer le « plus » par le « mieux », dans nos sociétés occidentales d’homo consomus.

 

Je vais ici continuer à creuser ce sillon sur la route de l’espoir qui m’anime.

Peut-être, êtes-vous lassés d’entendre que « dans toute crise il y a des opportunités » ou ce genre de propos, qui peuvent paraître un peu simplistes.

Rassurez-vous, mon intention n’est pas de vous emmener là… mais beaucoup plus loin !

 

Pour commencer, je vous propose une petite réflexion qui prend racine dans la sagesse chinoise.  

L’idéogramme du mot « crise » est composé des termes wei (danger) et ji (moment décisif)

 

Lire la suite 9 commentaires

lun.

12

janv.

2009

Ecoutez d'où mon espoir vient...

Permettez-moi de paraphraser la dernière chanson d’Alain Souchon (*) pour vous adresser mes vœux pour cette nouvelle année, et coucher sur « papier virtuel » mes sources d’espoir en l’avenir.

 

Mais quelle est donc cette idée folle : chercher du positif dans la période si troublée que traverse le monde ? Cet homme ne suit-t-il pas les actualités ? Ne sait-il pas que les Etats-Unis sont entrés en récession, de même que de nombreux pays européens ? N’est-il donc pas concerné ?

 

Lire la suite

lun.

17

nov.

2008

Comment réussir à échouer ?

L’expression n’est malheureusement pas de moi mais de Paul Watzlawick, un des grands penseurs du changement : c’est le titre d’un de ses livres.

Mettre en œuvre ce qu’il faut pour ne pas atteindre ses objectifs fait-il partie de vos habitudes ? Vérifions cela grâce à 3 grandes règles.

Lire la suite

mer.

15

oct.

2008

Pourquoi j'écris

Vous qui lisez, connaissez « vos » écrivains. Vous savez ce que vous allez chercher dans leurs ouvrages.

 

Celui-ci a un style simple, il raconte des histoires légères, ne prend pas position. Vous le lisez sans vous poser de questions, et c’est parfois tellement agréable !

Tel autre a une plume bien à lui, inimitable. L’histoire passe au second plan car vous appréciez l’esthétique de son verbe.

Ce troisième tourne généralement autour du même thème, ses personnages sont vivants et vrais, vous aimez retrouver son univers si particulier…

Lire la suite
1 Valable pour les livraisons dans le pays suivant : France. Plus d'infos sur les délais de livraison dans d'autres pays ici : Conditions de livraison et de paiement

Un site réalisé par www.skiptojimdo.com